Furry Family : Lou Bailly

Cette semaine, on part à la rencontre de la famille de Lou Bailly, photographe animalier et fondatrice du e-shop Mâtin Dogs
Lou Bailly et Jaly

Salut Lou ! Est-ce que tu peux présenter chaque membre de ta famille?

Je suis Lou Bailly, et je vis avec mon compagnon Jérémy. On est tous les deux photographes et on a 30 ans. On s’est rencontré à l’école. On étudiait la photographie. Lui fait de « l’humain » : des portraits, du voyage, du lifestyle. Moi j’avais envie de travailler avec des animaux. En France on ne te guide pas très bien quand tu as des passions peu scolaires. Il y a 10-15 ans en tous cas…Peut-être qu’aujourd’hui ça a évolué. J’aimais tout ce qui était artistique, et ma mère était photographe quand elle était jeune, donc je me suis dit “pourquoi pas tenter une école de photo”. Une année j’ai commencé à faire venir à l’école un chien, puis un chat…Voilà comment ça a commencé. Les autres appelaient des mannequins, moi je ramenais des animaux. C’était vraiment chouette. Maintenant sans trop le vouloir, je me suis encore spécialisée un peu plus dans le Chien. Je travaille aussi bien pour des particuliers que pour des marques ou même des magazines. En plus de cette activité, j’ai créé ma marque d’accessoires pour chien, Mâtin Dogs. C’est un E-shop multi-marques. J’ai pris du temps pour rechercher des petites entreprises qui fabriquent leurs produits à la main. Depuis une semaine, j’ai aussi lancé ma propre marque de colliers fabriqués à la main à Paris. En fait je cherchais depuis longtemps des colliers dans ce style pour Jaly et puis j’ai décidé de les fabriquer moi-même.

Au niveau du « foyer », ça fait 10 ans qu’on est en couple avec Jérémy, et 5 ans qu’on habite ensemble avec Jaly !

Credit : Matthieu Sorey Garnier

Pourquoi avoir adopté Jaly?

Une passion d'enfance en commun

Depuis que je suis petite je suis passionnée d’animaux et surtout de chiens. J’ai demandé un chien à mes parents jusqu’à ce que je quitte la maison. Je crois que le fait de ne jamais être arrivée à mes fins dans l’enfance a fait grandir mon envie. Le jour où on nous a dit OUI pour notre premier appart avec Jérémy, mes parents m’ont dit « on t’offre ton chien ». C’était un gros changement : on a quitté nos parents et on a pris Jaly, enfin !  De mon coté, c’était la première fois.

Le choix du Staffie

Pour la race, on avait un pote qui avait un Staffie, et on est tombés amoureux de son chien. On a fait une fixette sur cette race. On voulait un chiot absolument donc on a du prendre Jaly dans un élevage. On s’était renseigné en amont, mais on ne s’attendait pas à tant d’énergie (ahah). Il faut pouvoir subvenir à son besoin de dépense ! Elle va donc avoir 5 ans cette année, c’est donc un Staffie : un petit modèle mais un très gros caractère ! La semaine on va la promener à Vincennes, et une fois par semaine on lui fait faire une balade en meute avec un dog sitter. Ils sont 30 chiens, ils vont à Meudon et se promènent 4h en forêt. C’est cool ce concept de balade, parce que ça travaille leur sociabilité, leur caractère. Jaly elle préfère les humains aux autres chiens. Au bois de Vincennes elle va d’abord dire bonjour aux maitres avant de voir ses congénères : elle est vraiment IN love des humains.

Vous vivez où tous les trois ?

Proche du Bois

On est dans le 12ème à Nation, pas loin du Bois de Vincennes. Jérémy a une moto donc pour aller au Bois c’est parfait. Quand Jaly avait 3 mois, on la mettait dans un sac à dos et on l’embarquait en moto pour tout et n’importe quoi. Maintenant, elle est sur mes genoux, elle s’allonge et je la tiens, en mode passager. Elle adore la moto, c’est un chien tout terrain. Elle a le bon format pour ça, pour Paris aussi, pour prendre le métro. Certains pensent qu’elle est encore bébé !

Le choix de l’appart'

Au début, on a d’abord vécu à Malakoff pendant un an et demi. Quand on a eu Jaly, on était en banlieue. On avait un appartement un peu plus grand, puis on a déménagé à Nation. On cherchait un appart plus classique avec des vraies pièces séparées, plus conventionnel que notre ancien studio en rez-de-chaussée. Maintenant c’est top, on a même un petit balcon. Jaly adore se faire dorer la pilule. Qu’il fasse 10 ou 40 degrés, elle tient à s’étendre au soleil pour cramer, puis rentrer à l'ombre toute essoufflée.

Niveau déco on est très récup’. Quand on vivait à Malakoff, on récupérait plein d'objets aux encombrants. Par exemple les chaises : il y en a aucune qui est pareil ! On a trouvé plein de choses dans la rue.

Penser la cohabitation

Tout notre quotidien tourne autour de Jaly. On a emménagé tous ensemble en même temps, donc naturellement l’aménagement de l’appartement s’est fait avec elle, on a rien du adapter par la suite. Niveau répartition des espaces, Jaly est très « canapé ». Depuis 6 mois on a un nouveau canap’. On lui a interdit l’accès, parce qu’elle a déjà un super panier ultra douillet, mais évidemment elle adore défier l’autorité. Dès qu'on a le dos tourné, ou la nuit, elle y va quand même, et on la voit étendue comme une sirène sur le nouveau canapé !  Ce qui est drôle, c’est que c’est un chien hyperactif à l’extérieur, mais à la maison elle est très calme et peut dormir toute la journée. Quand t’as un chien, tu rencontres des gens qui ont des chiens aussi. Un peu comme quand t’as des enfants. Son meilleur pote c’est un Shikoku, il s’appelle Harlock et c’est l’amour fou. Elle s’entend bien aussi avec Blue le Staffie d’un pote.

Votre dimanche après-midi idéal ?

On va à Vincennes plutôt en semaine, c’est un peu too much le week-end : trop de gens, trop de chiens.

Notre dimanche idéal ressemble plutôt à une grosse balade dans Paris avec Jaly : on se prend un petit café, on retrouve les potes. Tout simplement.

Un projet de vacances pour cet été ?

Absolument rien n’est prévu à court terme ! Moi j’aimerais emmener Jaly au bord de la mer parce qu’elle adore ça. On n’a pas de destination précise en tête. Peut-être aller vers la Rochelle. Chaque été on va voir l’Océan côté Atlantique parce que j’ai de la famille dans ce coin, et Jaly s’éclate sur la plage, ça la rend dingue ! En fait dès qu’il ne faut pas prendre l’avion on la prend avec nous.

Pour notre voyage à NYC on l’avait laissée à mes parents, mais on fait attention, on ne part pas trop longtemps. Le voyage en soute pour les animaux ça me traumatise un peu. S’il n’y avait pas cette angoisse de l’avion, on l’aurait prise avec nous.

En projet long terme, on aimerait partir en Amérique du sud ou en Mongolie. Si on y va suffisamment longtemps pourquoi pas prendre Jaly avec nous !

Et on termine par votre playlist FURRY FAMILY :

DX7 – Dabeull, Holybrune

Love of my life – Queen

Overnight – Parcels

Colors – Black Puma

3005 – Childish Gambino

Plus d'articles alléchants

J'ai choisi la formule 50%. Comment calculer les quantités de l'autre alimentation?

J'ai choisi la formule 50%. Comment calculer les quantités de l'autre alimentation?

calculer

Vous avez choisi la bi-nutrition pour votre poilu mais vous êtes un peu dans le flou pour calculer les quantités à donner ? En route Marcel !

Lire l'article
Pourquoi les chats ont-ils des besoins en protéines plus élevés que les chiens ?

Pourquoi les chats ont-ils des besoins en protéines plus élevés que les chiens ?

protéines

Les chats et les chiens assimilent de manière différente les protéines. C'est pour ça que nos rations Pepette n'ont pas le même pourcentage de viande ! On vous raconte pourquoi.

Lire l'article
Nos tips pour nettoyer naturellement les dents de son chien

Nos tips pour nettoyer naturellement les dents de son chien

nettoyer

Eh oui, pour les chiens aussi, l'hygiène dentaire est un sujet ! Un sujet qui relève de la santé, et qui mérite qu'on s'y attarde un moment ;)

Lire l'article