Les perturbateurs endocriniens : comment transforment-ils l'organisme de nos poilus?

Peu d'études décrivent les modifications que provoquent les aliments transformés sur l'organisme animal, mais il n'est pas difficile de l'imaginer. On vous a résumé les principaux risques ici.
Quels pièges se cachent dans la nourriture industrielle pour chiens et chats ?

Peu d'études décrivent les modifications que provoquent les aliments transformés sur l'organisme animal, mais il n'est pas difficile de l'imaginer. La plupart des produits vendus en grande surface contiennent des conservateurs qu'on ajoute pour améliorer le goût, la stabilité et l'aspect de la nourriture. Aujourd'hui, on vous partage un article un peu moins fun qu'à l'accoutumée, mais qui nous semble nécessaire, afin de vous informer sur les perturbateurs endocriniens. Les perturbateurs endocriniens sont des substances qui, comme le mot l'indique, perturbent le système endocrinien en le modifiant. Ils peuvent influencer négativement plusieurs fonctions très importantes pour l'organisme telles que la croissance et le développement, le comportement et la reproduction. Et cela concerne toutes les espèces animales !




Alors, comment ces substances agissent-elles au sein de l'organisme ?

- elles stimulent l'action des hormones qui modifie les processus biochimiques

- elles perturbent la synthèse, le métabolisme, et l'excrétion des hormones naturellement sécrétées

- elles bloquent le bon fonctionnement des récepteurs présents dans les cellules qui reconnaissent les hormones et empêchent le fonctionnement normal du système endocrinien.


Dans le groupe des perturbateurs, on trouve le bisphénol A au premier rang des accusés. Il y en a dans certaines résines de revêtement interne des boîtes (ex: les contenants des pâtées industrielles). Il s'agit d'une hormone de synthèse que le corps peut prendre pour une substance naturelle. Elle imite le fonctionnement des œstrogènes - les hormones féminines - en entrainant des soucis de fertilité et en déséquilibrant le système endocrinien. Le BPA pourrait être toxique pour le foie et les reins, et avoir des effets sur les glandes mammaires. Certaines études ont souligné une interaction négative avec les systèmes immunitaires, nerveux et cardiovasculaire. D'autres scientifiques affirment que le BPA joue un rôle dans l'apparition des tumeurs.Si vous donnez de la nourriture en boîte à votre animal occasionnellement, le taux de bisphénol sera peu important. Mais si son usage est quotidien, alors il faut envisager que des perturbateurs endocriniens pénètrent chaque jour dans l'organisme, et qu'ils pourraient être responsables à terme de pathologies. Ce lien n'est pas encore pris en considération par la médecine vétérinaire "classique".


Aujourd'hui, pour mieux prévenir le cancer du sein chez la chienne ou la chatte, on ne parle que de stérilisation, alors que de nombreux facteurs polluants, alimentaires et environnementaux sont à l'origine même des dysfonctionnements hormonaux.


Parmi d'autres perturbateurs, on compte aussi le butyle-hydroxy-anisole (BHA) et le butyle-hydroxy-toluène (BHT), des substances chimiques utilisées pour conserver les graisses, les huiles et les céréales. Ils sont interdits dans de nombreux pays, mais pas en France. Ils peuvent être à l'origine d'irritations, de rétention d'eau, de dégradation de la vitamine D...

Il faut donc se renseigner, car les fabricants indiquent ces substances par leur code dans la liste d'ingrédients - E320 et E321- les rendant méconnaissables pour de nombreux acheteurs. Le Centre international de recherche sur le cancer a classé le BHA comme cancérigène probable pour l'homme. Il st démontré que cet ingrédient perturbe les fonctions hormonales. Pourtant de nombreux industriels utilisent encore le BHA et le BHT comme conservateurs. La nourriture aussi peut en contenir, même si ce n'est pas précisé sur l'étiquette pour les raisons évoquées précédemment : les entreprises ne sont pas obligées d'indiquer ce qu'elles mettent dans la nourriture; si elles achètent un ingrédient auprès d'un autre fournisseur qui a déjà ajouté ces conservateurs, elles ne sont pas obligées de les indiquer sur l'étiquette.

Certains industriels commencent à répondre aux inquiétudes des consommateurs en employant des conservateurs naturels et inoffensifs comme la vitamine C, la vitamine E, l'huile de romarin, l'essence d'oeillet pour conserver les graisses contenues dans leurs produits.



Source de nos informations : Allessandro Prota, vétérinaire homéopathe, auteur de "La santé dans la gamelle"

Plus d'articles alléchants

Calendrier de l'Avent pour chien : comment faire ?

Calendrier de l'Avent pour chien : comment faire ?

Vie de Pepette

Découvrez nos conseils pour concevoir un calendrier de l'Avent pour chien tout en préservant la santé et le bien-être de votre animal.

Lire l'article
Les recettes de Noël made by Pepette

Les recettes de Noël made by Pepette

Avec ce livret, l'équipe Pepette vous propose cette fois de passer derrière les fourneaux pour un moment d'exception et de gourmandise avec votre poilu ! Ce livret de recettes est composé de friandises et de mets 100% plaisir.

Lire l'article
C'est la rentrée ! Et si on emmenait son chien au bureau?

C'est la rentrée ! Et si on emmenait son chien au bureau?

emmenait

En France, seul 1 salarié sur 10 est autorisé en France à venir travailler avec son animal de compagnie. Pourtant, emmener Michou au bureau présente de nombreux avantages, et pas que pour vous !

Lire l'article