Se connecter à son poilu grâce à la communication animale

Joy nous raconte son approche : la Communication animale est une conversation par télépathie de cœur à cœur, d’âme à âme. Zoom sur une pratique encore méconnue.
Salut Joy, est-ce que tu peux nous raconter ton parcours ? 

Je m’appelle Joy j’ai 30 ans, je vis à Mougins dans le Sud de la France.

Je fais de la Thérapie humaine et de la Communication animale. Quand j’étais petite je voulais être véto, comme beaucoup de gens qui travaillent aux côtés des animaux. J’ai commencé par l’humain en tous cas. J'ai découvert ce milieu en Uruguay, où j’ai fait une formation en soins énergétiques qui m’a ouvert l'esprit, qui a changé mon regard sur le monde, ma manière d’envisager les choses. J’ai fini mes études classiques, j’ai validé mon master pour faire plaisir à mes parents, et j’ai décidé ensuite de faire ce qui me plaisait vraiment. Je me suis dirigée vers la thérapie humaine, et je me suis formée dans ce champs là. J’ai pas mal travaillé en « Déprogrammation  neuro-émotionnelle». J’ai exercé pendant 1 an en tant que thérapeute, puis j’ai eu la chance de rencontrer quelqu’un qui faisait de la thérapie animale et qui m’a orientée vers ce monde là.

J’ai découvert que les animaux étaient de vrais thérapeutes ! À partit du moment où on les écoute, à partir du moment où on entend leur message profond, on se rend compte que c’est eux qui s’occupent de nous et non l’inverse. Ils nous apportent de la joie, une présence, ils nous accompagnent parfois dans la maladie, etc.. Aujourd’hui je travaille principalement avec les chiens, les chats et les chevaux. Mais aussi avec les lapins ! On m’a déjà appelée pour un serpent, un furet…


Quelle formation as-tu choisi pour y arriver ?

Je n’avais pas prévu de me former à la communication animale. Et puis, j’ai fini par travailler avec cette personne que j’ai rencontrée  pendant 1 an. Elle avait besoin d’un thérapeute humain pour compléter sa pratique. À la fin de cette année de travail, j’ai fait un grand voyage à l’étranger pour rencontrer les animaux sauvages. Je suis partie pendant 1 an. En Asie, j’ai rencontré des éléphants, des vaches, des tigres… plein d’animaux sauvages, et je me suis rendue compte qu’il y avait énormément de sagesse en eux, mais aussi de grands messages pour l’humanité. Les humains ont vraiment besoin de se reconnecter à leur intuition et à leurs besoins. À travers les animaux de compagnie on peut y arriver, et arriver à percevoir au delà de la matière. Pendant ce voyage j’ai fait des belles rencontres et j’ai commencé à exercer en Inde et en Turquie. Les gens étaient interpellés, et très intéressés par le sujet. Le bouche à oreille a fonctionné. Je partageais mes aventures sur les réseaux, mon quotidien. On m’a proposé l’idée d’organiser un stage de communication animale, pour s’initier sur 2 jours, et retrouver cette capacité naturelle de se connecter avec les êtres vivants. Du coup je suis rentrée faire ce stage, et je me suis installée.

Quelles méthodes tu emploies au quotidien ?

Pour entrer en communication avec un animal, il faut changer de fréquence. Ils sont branchés sur la fréquence Alpha. Nous humains, on y accède via la méditation. Il faut se détendre, les yeux fermés. Ensuite, demander à l’animal sous forme de pensée s’il veut bien entrer en communication avec nous. Et là on va recevoir des images, des sensations physiques, des gouts, des odeurs…Au début on a du mal à comprendre, à faire des rapprochements, mais avec la pratique on arrive à mieux connecter les choses. Par exemple, la sensation de faim ! On peut ressentir la faim si votre animal a faim au moment où vous vous connectez à lui. Les animaux nous parlent beaucoup de nous : ils ont accès à ce qu’on vit nous. Ils ont des interrogations même, par rapport à notre mode de vie. 


La communication animale : un nouveau métier. 

C’est une discipline nouvelle ! J’ai la chance d’avoir autour de moi un petit groupe. On est 5, toutes générations confondues. On s’entraide si besoin. Je connais une dizaine de personnes qui font ce métier en France, mais c’est tout. Les animaux ont la côte ! Je reçois beaucoup de sollicitations. Les gens veulent se former tout de suite, alors qu’ils viennent de milieux très éloignés. On sent que certains sont dans un certain mal être, et essayent de trouver des solutions pour aller mieux. Je pense qu’il faut être thérapeute avant d’envisager la communication animale.


Comment se déroule une séance ?

À distance ou à domicile, au choix. Il s’agit de communication télépathique, alors une photo suffit pour entrer en communication avec l’animal. Pas besoin de sa présence physique. Je commence au début de la séance par entrer en communication avec lui. Je reçois les infos qu’il a envie de faire passer. Puis on entre dans le coeur du problème, du sujet. 


Pourquoi consulter ? Quels sont les motifs les plus fréquents ?

90% des personnes me contactent parce qu’il y a un problème de comportement. 10% veulent tester par curiosité. Ce qui revient souvent, ce sont les chats pas propres, ou les problèmes de comportements de certains chiens agressifs, ou qui ont un problème de nervosité… En général, en une séance, on met en lumière ce qui ne va pas. La personne a les clefs pour résoudre la problématique ensuite. C’est bien de faire une deuxième séance 6 mois plus tard.

Exemple : dans le cas d’un chien adopté (SPA ou autre) mal dans sa peau, je conseille de faire une première séance de présentation pour lui parler calmement, lui présenter chaque membre de sa nouvelle famille. Si la famille est secure, tout se passe bien. En fait c’est à ce moment là qu’on voit si la personne souffre ou non d’une blessure d’abandon elle même. On est attiré par un animal parce qu’on se reconnait en lui, on trouve les mêmes blessures… Donc si la famille porte cette énergie, alors il faut travailler plus longtemps sur le problème.


Psy / Communication animale : quelles sont les différences ? 

C’est le même travail, mais avec la communication animale on va plus loin dans la problématique, et on peut la résoudre plus facilement. Selon moi, c’est important d’avoir aussi une formation de comportementaliste psy, pour ensuite faire de la communication animale. 


Tu souhaitais aussi parler d’alimentation ?

Les animaux ne supportent plus l’alimentation sèche ! Elle crée des gros problèmes physiques. Je le vois en consultation. Les animaux peuvent changer leur attitude en fonction de ce qu’ils mangent. Ils sont mieux dans leurs pattes avec l’alimentation fraiche. C’est pour ça que je suis ravie que la ration ménagère revienne ! Dans la communication animale, on sent tout de suite la différence au niveau émotionnel et bien-être. 


Et pour terminer, quels sont tes autres projets ?

J’accompagne aussi les animaux qui ne vont pas bien dans les refuges. Beaucoup ne savent pas qu’ils ont abandonnés, donc ils attendent le retour de leur maître. Il faut leur expliquer la situation. En parallèle, je prépare une série documentaire qui va sortir à la fin de l’année sur la communication animale avec des animaux sauvages. Enfin, il y a aussi un projet de petit livre plus tard. L’idée est de montrer à quel point les animaux domestiques nous observent, nous ressemblent et peuvent nous guider au quotidien !


Contacter JOY

Sur instagram

Par mail joyf.contact@gmail.com

Par téléphone 07 63 71 67 13 

www.fromjoy.fr 

Plus d'articles alléchants

Le guide du Bouledogue Français

Le guide du Bouledogue Français

Bouledogue

Zoom sur ses origines, sa personnalité, sa santé etc...

Lire l'article
100% des croquettes contiennent un taux élevé de glucides.

100% des croquettes contiennent un taux élevé de glucides.

croquettes

On s'est penché sur leur rôle, et sur les risques qu'induisent leur consommation quotidienne chez nos poilus.

Lire l'article
Chiens et chats ne s'entendent-ils vraiment pas?

Chiens et chats ne s'entendent-ils vraiment pas?

vraiment

Dans la croyance populaire, les chiens et les chats ne peuvent pas se saquer... C’est même devenu une expression ! Alors, mythe ou réalité ?

Lire l'article